Amsterdam coffee shops
coffe shop power flower coffeshop coffe chop powerflower coffeshop acheter du canabis
Ah, Amsterdam. Ses bicyclettes, ses grands blonds, ses tulipes… et ses coffee shops.
Ces établissements, où l'on peut consommer en toute légalité du cannabis
et qui assurent la renommée fumeuse des Pays-Bas.

mais bientôt d'être réservés aux seuls autochtones.
Et donc interdits aux hordes de lycéens européens
qui viennent s'embrumer sur les polders depuis la fin des années 70.

Ivo Opstelten, ministre de la Justice, veut transformer les coffee shops en clubs réservés à leurs seuls membres,
ce qui reviendrait à en interdire l'accès aux touristes.
Seuls les locaux, munis d'une carte, pourraient y pénétrer.

Le but de cette décision un rien xénophobe ?
Repousser les criminels qui seraient attirés par ces établissements
et ne plus faire de la drogue un potentiel d'attraction touristique.
Ivo Opstelten a en effet déclaré à la télévision néerlandaise :

« Pas de touristes de ce type, nous n'aimons pas ça. »

En 2009, l'ancienne coalition de centre gauche alors au pouvoir,
avait déjà annoncé vouloir mettre en place un système de carte à l'entrée des coffee shops.

coffe shop
| Rencontre - Nouveau Comparatif - une inscription offerte |

coffeeshop

Le cannabis, toléré mais pas légalisé aux Pays-Bas
L'annonce n'inquiète pas outre mesure les cafetiers, pour qui ce projet semble difficilement réalisable.
Interrogé par ABC, Michael Veling, porte-parole du Syndicat des détaillants de cannabis, explique :

« Il va être difficile pour le gouvernement de prouver l'utilité d'une régulation de l'activité des coffee shops
sans passer par une légalisation de la marijuana. »

Car, contrairement à une idée reçue, si la loi autorise les fumeurs à acheter cinq grammes par jour de cannabis,
cette drogue douce n'est pas légalisée pour autant.
Sa production et son transport à grande échelle sont prohibés. Seul son usage est toléré.

Une discrimination envers les fumeurs de joints étrangers
L'opposition à la vente de drogue aux étrangers gagne progressivement du terrain aux Pays-bas.
La ville de Maastricht, située à la frontière avec la Belgique, avait déjà pris un arrêté
pour interdire l'entrée des coffee shops aux étrangers.
Le gouvernement local ne veut plus des quelque 4 000 touristes
qui envahissent la ville chaque jour à la recherche de cannabis,
expliquait Slate cet été.



En juillet, la Cour européenne de justice avait cependant appuyé cette décision.
L'affluence des touristes de la drogue serait une menace à l'ordre public hollandais selon la Cour.

Marc Josemans, propriétaire d'un café et président de l'Association des coffee shops officiels de Maastricht, a fait appel.
Selon lui, l'interdiction entrerait en contradiction avec la libre circulation des biens
et des personnes au sein de l'Union européenne.

La législation des 27 interdit pourtant d'établir une différence de traitement entre les
différents membres de l'Union : traiter différemment les
fumeurs de joints locaux et étrangers équivaut bien à une discrimination.



ou acheter du cannabis chanvre shit CIRC drogue herbe woodstock écologiste droguedure droguedouce résine pétard cone liban maroc ou acheter de la marijuana vigilance sécurité routière marijuana medical marijuana cannabis sativa cannabis information acheter du canabis pictures canabis cannibus cannibis canibus growing hemp seed drug war marihuana THC drug testing urine test urinalysis creatinine delta-9 tetrahydrocannabinol marinol dronabinol ganga hashish hash oil hallucinogen hallucinations euphoria cannibinoids hair water pipes bongs rolling joints industrial hemp, paper cancer chemotherapy AIDS HIV positive buyer clubs cultivation alcohol prohibition John Walters, legalization psychedelics bird seed munchies eating brownies pot herb weed grass blunt skunk doobie joint smoking dope reefer california prop 215 oregon octa tax 420 zero tolerance just say no sinsemilla, mary jane narcotics beatles NORML ou acheter